Conférences Internationales sur les Transidentités

Un constat à Marseille comme ailleurs en France : la visibilité trans fait défaut, même au sein des communautés LGBTQI.

L’EuroPride Marseille Méditerranée 2013 est un événement festif mais aussi culturel et militant (conférences, expositions, spectacles, arts vivants, etc.) offrant la possibilité d’organiser des conférences internationales sur les « Transidentités » les 12 et 13 juillet 2013 à la Friche de la Belle de Mai.

Les trajectoires d’existence des personnes trans encouragent à la réflexion. Les personnes trans posent la question du Genre à l’ensemble de la société et engagent des actions innovantes d’auto-support, de prévention et de santé. Impliquées dans les luttes féministes et le mouvement d’égalité des droits, les transidentités s’émancipent en France, en Europe et partout dans le monde.

Les

Conférences

12 juillet de 10h à 14h :
Questionner la diversité : regards critiques sur la modélisation des parcours trans. Au Studio

13 juillet de 10h à 13h :
Droit et santé : état des lieux des classifications et des recommandations. Au Studio

13 juillet de 14h à 18h :
Approches en santé globale des transidentités : expériences de terrain. Au Studio

À travers des exposés situés, ces conférences se proposent de donner la parole à des acteurs et actrices des initiatives et des mouvements qui donnent le ton des enjeux politiques, sociaux et culturels auxquels les transidentités tentent d’apporter des réponses.

Un déjeuner convivial aura lieu au restaurant de la Friche Belle de Mai, une belle opportunité pour toutes et tous d’échanger ensemble.
Une exposition sera dédiée aux « Transidentités » durant les deux jours de conférences (artistes : NAÏEL, LORENZÖ et Philippe DU CREST).

Espérons que l’importante médiatisation de l’EuroPride permette au plus grand nombre de s’informer sur les réalités des personnes trans et qu’elle fasse avancer le regard de la société sur ces communautés encore largement discriminées.
Au plaisir de se rencontrer, d’échanger, de débattre ensemble.

INTERVENANT-E-S :

    Naouelle CORNIGLION (Administratrice de la LGP Marseille et Volontaire à AIDES) ;
    Arnaud ALESSANDRIN (Sociologue et ODT) ;
    Maud-Yeuse THOMAS (ODT) ;
    Karine ESPINEIRA (Docteure en Sciences de l’Information et de la Communication – LIRCES – Université de Nice – Sophia Antipolis) ;
    Randa LAMRI (Militante transféministe, membre fondateur du groupe Abu Nawas en Algérie et du focus groupe trans au Liban) ;
    Delphine PHILBERT (Marraine et administratrice responsable des questions d’identité de genre d’Objectif Égalité Lorraine / Adhérente de SOS Homophobie / Écrivaine) ;
    Amets SUESS (Membre de l’équipe de coordination de STP, Campagne internationale Stop Trans Pathologization) ;
    Maria SUNDIN (Membre du Conseil de la Fédération suédoise pour les droits LGBT – RFSL / Comité directeur de Transgender Europe / Forum mondial pour le groupe de référence HSH et le VIH Transgenre / Membre du comité WPATH) ;
    Frédéric BLADOU (Chargé de mission actions communautaires / AIDES) ;
    Anakin POCHON (Coordinateur du pôle Réduction des risques drogues et sexualités) et Flo GIL DE MURO (Responsable de l’Observatoire des discriminations LGBT-phobes et Sociologue) / Santé Active et Solidaire (SAS) ;
    Association Départementale des Bouches-du-Rhône / Planning Familial ;
    Nadège ENERT et Nicole ROUSSEL (Genre et Santé) ;
    Alain MARTELLI (Membre du groupe « Transidentités et Genre » / SOS Homophobie) ;
    Florence BERTOCCHIO (Présidente et Responsable de la commission Trans d’AEC Toulouse) ;
    Ali AGUADO et Ian ZDANOWICZ (Militants d’OUTrans, Commission Santé Trans).

VENDREDI 12 JUILLET 2013

DE 10 H À 14 H

Présentation des conférences et du déroulement de la journée : Naouelle CORNIGLION (Administratrice de la LGP Marseille et Volontaire à AIDES).

Questionner la diversité : regards critiques sur la modélisation des parcours trans.

Projection d’un documentaire : « Diagnosing Difference » réalisé par Annalise OPHELIAN et traduit par Jams CLABECQ (durée : 60 mn), suivi d’un échange avec la salle.

Pause.

Comment le « transsexualisme » est un « nationalisme » par Arnaud ALESSANDRIN (Sociologue et ODT).

Regards en socio-anthropologie par Maud-Yeuse THOMAS (ODT).

Représentations sociales et médiatiques  par Karine ESPINEIRA (Docteure en Sciences de l’Information et de la Communication – LIRCES – Université de Nice – Sophia Antipolis).

Perception de la question trans dans les pays de la rive Sud méditerranéenne par Randa LAMRI (militante transféministe, membre fondateur du groupe Abu Nawas en Algérie et du focus groupe trans au Liban).

Échange avec la salle.

SAMEDI 13 JUILLET 2013

DE 10 H À 13 H

Présentation du déroulement de la matinée : Naouelle CORNIGLION.

Droit et santé : état des lieux des classifications et des recommandations.

Présentation du rapport Hammarberg et des principes de Jogjakarta par Delphine PHILBERT (Marraine et administratrice des questions d’identité de genre d’Objectif Égalité Lorraine / Adhérente de SOS Homophobie / Écrivaine).

Le temps est venu de « dépathologiser » les identités Trans’ : réflexions sur le processus de révision du DSM et de la CIM par Amets SUESS (Membre de l’équipe de coordination de STP, Campagne internationale Stop Trans Pathologization) et Maria SUNDIN (Membre du Conseil de la Fédération suédoise pour les droits LGBT – RFSL / Comité directeur de Transgender Europe / Forum mondial pour le groupe de référence HSH et le VIH Transgenre / Membre du comité WPATH) ;

Échange avec la salle.

Pause.

Vers une amélioration de la prise en charge globale des personnes trans par Frédéric BLADOU (Chargé de mission actions communautaires / AIDES).

Échange avec la salle.

Pendant la pause (13h à 15h), un déjeuner convivial aura lieu au restaurant de la Friche de la Belle de Mai, une belle opportunité pour toutes et tous d’échanger ensemble.

JEUDI 13 JUILLET 2013

DE 14 H À 18 H

Présentation du déroulement de l’après-midi : Naouelle CORNIGLION.

Approches en santé globale des transidentités : expériences de terrain.

Expériences de terrain, bilan des accueils, suivis et demandes des usager-e-s trans par Anakin POCHON (Coordinateur du pôle Réduction des risques drogues et sexualités) et Flo GIL DE MURO (Responsable de l’Observatoire des discriminations LGBT-phobes et Sociologue) / Santé Active et Solidaire ;

Échange avec la salle.

Enjeux et pratiques d’accompagnement des personnes Trans par l’Association Départementale des Bouches-du-Rhône / Planning Familial.

Genre et rapports sociaux de sexe : la construction sociale des souffrances psychiques par Nadège ÉNERT (Psychosociologue de la Santé) et Nicole ROUSSEL / Genre et Santé.

Implication du Genre dans les discriminations LGBT-phobes et question du Aborder le genre et l’identité de genre dans les interventions de prévention auprès d’un public jeune ou adulte par Alain MARTELLI (Membre du groupe « Transidentités et Genre » / SOS Homophobie).

Droits civiques et accès aux soins par Florence BERTOCCHIO (Présidente et Responsable de la commission Trans d’AEC Toulouse).

Santé Trans : pour une approche féministe de notre santé sexuelle par Ali AGUADO et Ian ZDANOWICZ (Militants d’OUTrans, Commission Santé Trans).

Pause.

Échange avec la salle.

Conclusion synthétique par Karine ESPINEIRA.

Remerciements par Naouelle CORNIGLION.

Catégories :
CARGO est le plus grand sauna du sud